7 - Gérer les finances publiques de manière responsable, par la mise en place d'une règle d'or budgétaire.

Il devient difficile aujourd'hui de faire face à la dette de notre pays. En un chiffre bien parlant : la dette de la France représente presque 40 000 euros par habitant aujourd'hui. Cette situation est le résultat de 40 ans de laxisme budgétaire au sommet de l'Etat.

Le deuxième poste de dépenses du budget de l'Etat est le paiement des intérêts de la dette : 50 milliards d'euros annuels de seuls intérêts !

Nous devons donc maîtriser et faire diminuer la dette publique. Cela passe par l'augmentation des recettes annuelles de l'Etat, et la baisse de ses dépenses. Nous devons aussi regarder la dette des collectivités locales et l'inquiétant déficit des régimes de retraite, en particulier de la fonction publique, dont le financement est essentiellement budgétaire.

Compte-tenu de la situation actuelle, la mise en place d'une règle d'or budgétaire doit être un objectif de moyen terme, pas un absolu en soi du fait des contraintes de réalité, mais une préoccupation quotidienne des politiques.

Pour les femmes et les hommes d'aujourd'hui

Nous pensons que les axes suivants devraient être étudiés :

  • La renégociation de la dette publique auprès de l'ensemble des prêteurs, pour alléger le coût du paiement des intérêts.
  • La baisse du coût de la fonction publique, par la réduction du nombre de fonctionnaires (les contribuables français financent 90 agents publics pour 1000 habitant, contre par exemple 50 pour 1000 en Allemagne). D'autres pays européens ont déjà jugulé la crise de leurs finances publiques par la baisse de nombre des agents. La dette des collectivités locales a notamment explosé ces 15 dernières années. Nous devons réorienter le travail vers la production de richesse. 
  • La hausse des recettes fiscales en baissant la charge des impôts directs c'est-à-dire en rééquilibrant la fiscalité. Les dépenses de l'Etat sont largement supérieures aux recettes, le déficit annuel est d'environ 80 milliards d'euros. Par ailleurs, l'impôt est de plus en plus contesté, la contestation prend aussi la forme de l'exil fiscal, ce qui provoque une fuite vers l'étranger d'emplois et de valeur ajoutée. La baisse des impôts directs pour les particuliers comme pour les entreprises devient un enjeu national. Elle devra être provisoirement compensée par la mise en place d'une TVA sociale.

Pour en savoir plus : https://pourlamourdelafrance.fr/projet/budget_impots

L'augmentation des recettes fiscales passe aussi par une politique de redynamisation du tissu industriel, le maintien d'une industrie puissante en France, une protection douanière raisonnée pour réduire les distorsions de concurrence.

Pour nos enfants

De son côté, le capital de la dette augmente chaque année et devient non remboursable. Nous pensons important de:

  • Allonger la durée de remboursement, en fonction du type de prêteur et du type de prêt.
  • Remettre complètement à plat le système des retraites, en uniformisant les régimes. Le but est d'obtenir un effort financier solidaire, une répartition équitable et une chaîne de solidarité entre les générations.

Pour en savoir plus : https://pourlamourdelafrance.fr/projet/emplois_retraites

Pour des politiques responsables qui ont le courage de regarder en face ces sujets complexes mais incontournables !